Dates clésgroupe_01_s

 

2018
Tryo programme un retour en studio pour donner naissance à un nouvel album.
En parallèle, une première tournée en Algérie s’organise pour le mois de mai.

2017
Après une tournée pour « Vent debout » rassemblant 115 concerts en presque dix-huit mois, Tryo termine l’année 2017 avec trois dates au Cirque d’hiver à Paris. Une diffusion sur France Ô et Culture Box immortalisera ces créations originales.

2016
Dès le printemps, Tryo présente au public son prochain album en parcourant les salles Françaises.
Le 21 octobre, « Vent debout », sixième album composé par le groupe, voit le jour.

2015
Tryo se retrouve pour enregistrer « Vent debout », nouvel opus dans la discographie du groupe.

2014
Après une série de dates en Allemagne, Tryo repart sur les routes dans une formule acoustique, « Tryo à quatre ».
Le 1er décembre sort « Né quelque part », un album de reprises enregistré pendant la tournée.

2013
Dans les festivals, Tryo est l’un des groupes les plus programmés de l’été 2013, avec plus de 25 festivals au compteur.
En octobre, le groupe est l’invité d’honneur des Nuits de Champagne de Troyes où 850 choristes reprendront le répertoire Tryo.

2012
« Ladilafé », cinquième album, paraît à la fin du mois d’août.
Pour l’occasion, Tryo parcourt les Zenith de France.

2011
Après une nouvelle tournée en Amérique du Sud, Tryo retourne en studio à l’automne, entre le Real World en Angleterre et le Studio Garage à Paris.
Dans le même temps, le groupe poursuit sa réflexion sur son impact environnemental et finalise son bilan carbone calculé sur la suite de la tournée en 2010. (LIEN BILAN CARBONE)

2010
Avec « Ce que l’on s’aime », un album qui atteindra 370 000 exemplaires, Tryo reçoit le Grand Prix Unac-Sacem.
Cette année, le groupe réalise également ses premiers concerts en Amérique Latine puis au Népal.

2009
Parmi plus de cent concerts pour la tournée de l’album, Tryo organise avec Greenpeace le « Concert ultimatum climatique » en novembre.
Le même mois, c’est la sortie du live « Sous les étoiles ».
Dans la suite de ses diverses actions, Tryo dresse son bilan carbone.

2008
En septembre, « Ce que l’on sème » sera le quatrième album studio du groupe, cinq ans après le succès de « Grain de sable ».

2007
Tryo remporte les Victoires de la musique pour son DVD et poursuit l’année avec une tournée d’été Française et Québécoise.

2006
« Tryo fête ses 10 ans… le spectacle » sort en DVD.
Dans le même temps, les projets perso prennent forment et Bibou travaille en collaboration avec le groupe Sunshiners.

2005
Deux songbooks sortent simultanément, ainsi qu’un DVD issu des spectacles réalisés au Cabaret Sauvage.
Pendant les mois de novembre et de décembre, Tryo fête son 10e anniversaire en tournée autour de « L’hymne de nos campagnes ».

2004
Pour le troisième album, la tournée prend fin, avec plus de 500 000 spectateurs au compteur et un Prix de l’académie Charles Cros pour le meilleur disque dans la catégorie « groupe ».
« De bouches à oreilles », un double live enregistré à l’Olympia et au Cabaret Sauvage voit le jour.

2003
C’est l’année du troisième album, « Grain de sable » qui verra le jour au début du mois de juin.
La tournée donne lieu à plus de 170 dates, en passant par l’Olympia, la Belgique, la Suisse et le Québec.

2002
« Reggae à Coup d’cirque » donnera lieu à un DVD retraçant la tournée.
« Tryo part en campagne » prend le relais, et un projet avec les Arrosés reprend forme.

2001
Les tournées avec les Arrosés se poursuivent, et la tournée « Reggae à Coup d’cirque » fait naître le premier spectacle musical circassien en Zénith.
Le spectacle sera également présenté place de l’hôtel de ville à Paris.

2000
Pour le deuxième album « Faut qu’ils s’activent » paru en octobre, les Arrosés intègrent la « tournée de l’Arbre » en France, Belgique et Suisse. Tryo part également en tournée à l’étranger et se produit au Soudan puis dans l’Océan Indien.
C’est aussi un tournant pour le groupe qui décide de créer sa société de production, Salut Ô Productions.

1999
Sur l’ensemble de l’album, Tryo se produit plus de 250 fois, dont quinze concerts en première partie de Burning Spear et deux à l’Olympia.
Côté festival, ce sera aussi les premières apparitions aux Francofolies de La Rochelle et de Montréal, aux Vieilles Charrues etc.
En Suisse, au Paléo Festival, c’est une nouvelle rencontre avec les Arrosés, compagnie de théâtre de rue, qui marquera le groupe.

1998
En février, Tryo revient là où tout a commencé, à la MJC de Fresnes, pour donner son premier concert de sortie. S’ensuivront les premières diffusions sur les radios locales et dans les associations.
Tryo prend à ce moment le statut d’association, et Bibou auto-distribue Mamagubida pour atteindre 15 000 ventes, un record ! Au total, l’album s’écoulera à plus de 800 000 exemplaires.
L’année est ponctuée par la signature d’un contrat avec Yelen Musiques/Columbia, distribué par Sony Music, puis par un passage aux Transmusicales de Rennes.

1997
Distribution officielle de la K7 6 titres en février.
La tournée se poursuit dans les festivals et lieux associatifs.
En novembre, c’est l’enregistrement du premier album CD : « Mamagubida ».

1996
Les premières tournées arrivent, en région parisienne, puis en Bretagne, en Bourgogne et en Vendée. Un road-trip ponctué par la côte atlantique avec « The Atlantique tour ! ».
Bibou réalise les enregistrements du groupe, tandis que Daniel rejoint Manu, Christophe et Guizmo.

1995
C’est le début de l’aventure. Christophe et Guizmo produisent, et les trois compères partent dans les Pyrénées pour donner naissance à leurs premières chansons.
En novembre, Tryo naît d’une première partie de concert de Morokon.

1994
De ces initiatives respectives naît un projet commun : Christophe propose à Manu et Guizmo de tenir un rôle dans sa comédie musicale intitulée « Histoire de piano ».

Jusqu’à fin 1993
Avant la création de Tryo, la MJC de Fresnes fût le premier terrain d’expression musicale. Christophe Mali crée ses propres spectacles quand Manu et Guizmo se produisent avec M’Panada.